Château de Saint-Loup en Albret

Historique d'un site médiéval voire gallo-romain sur les hauteurs de la vallée de la Garonne

Une vue à couper le souffle qui explique l’implantation si ancienne

Historique de Saint Loup

 

Un écrit du 29 mai 1628 parle de la "Motte de Saint Loup". C'était un oppidum romain, c'est à dire un site fortifié. Il ne reste guère de trace du vieux château féodal, entouré de fossés, et de hautes murailles. Le château actuel a été reconstruit vers 1822, sur les ruines des anciennes fortifications.

 

La terre et la seigneurie de Saint Loup, antique fief de la famille de GALARD, aux XIIè et XIIIè siècles, formèrent partie intégrante du domaine seigneurial de Montagnac. Les seigneurs furent affranchis de cette suzeraineté en 1658, et constituèrent dès lors, un apanage spécial avec le titre de baronnie.

 

La co-seigneurie de Saint Loup passa, par suite d'un mariage du 29 octobre 1658, aux mains de la famille noble d'antique lignée, de la famille du GRAVIER de LACROZE de LAFRENIE.

 

Jean du GRAVIER de LACROZE, seigneur baron de Saint Loup, fit par acte de donation du 5 novembre 1787, donation à son parent Jean CODERC de LACAN, fils de Claude CODERC de LACAN, avocat au Parlement. La donation comportait, outre le château et les 3 métairies, l'entière baronnie et seigneurie de Saint Loup, avec tous les droits honorifiques qui s'y rattachent.

 

Le 13 avril 1788, la veuve de noble du GRAVIER de LACROZE, instituait par testament mystique, Jean CODERC de LACAN comme son légataire universel.

 

Le dernier des barons de Saint Loup est décédé à Montagnac en 1937.

 

Une église primitive aurait existé à Saint Loup au IV siècle. Elle fût brûlée et pillée par les Sarrazins vers 731. Reconstruite après les ordonnances de Charlemagne, elle aurait été à nouveau détruite par les Normands vers 843

 

L'ancienne église des XI et XII è siècles, fut élevée sur les ruines d'un monastère de style roman(s)... Elle mesurait 13 m de long et 8 m de large. Une fenêtre y servait de niche à une statue en bois peint représentant le buste de Saint Loup, disparue depuis.

 

L'église devenue bien national par la loi du 2 novembre 1789, fut racheté par Clodomir CODERC de LACAN, par voie d'échange, et par délibération du conseil municipal, en date du 3 juillet 1859.

 

La vieille église fut démolie et remplacée par une jolie chapelle, inaugurée par Monseigneur FONTENEAU, évêque d'Agen, le 4 septembre 1877.

 

( tiré de l'ouvrage édité par "Les Amis des Côtes de Buzet", bulletin trimestriel n°21 du printemps 1974.